Home / Santé / Qu’est-ce qu’on appelle l’intestin irritable ?

Qu’est-ce qu’on appelle l’intestin irritable ?

Egalement appelé colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable, le syndrome de l’intestin irritable est un trouble digestif qui affecte le gros intestin, entraînant un disfonctionnement du côlon, responsable de l’évacuation des selles. Les contractions du côlon sont soient trop rapides, soient trop faibles, entraînant soit une diarrhée, soit une constipation.

A quoi reconnaît-on le syndrome de l’intestin irritable ?

Le premier symptôme est une douleur au niveau du ventre, du dos ou du haut des cuisses, avec un besoin impérieux d’aller aux toilettes. Il est généralement accompagné par des ballonnements, entraînant ou non un gonflement du ventre. La colopathie fonctionnelle se traduit aussi par des constipations ou des diarrhées chroniques, parfois alternées ou les deux à la fois. Ce dernier cas est caractérisé par la présence de matières dures accompagnées par un liquide sale, qu’on définit par la fausse diarrhée de constipation. D’autres symptômes peuvent accompagner le syndrome de l’intestin irritable : migraine, fatigue, nausées, palpitations et parfois une perte de poids inexpliquée.

Qu’est ce qui provoquent le syndrome de l’intestin irritable ?

La colopathie fonctionnelle peut être chronique ou répétitive. Le stress est le premier facteur déclenchant : évènement marquant, trop de pression, émotion soudaine… Puis vient l’alimentation. En effet, selon l’individu, l’ingestion de certains aliments provoque une réaction au niveau de l’estomac et du côlon, entraînant des douleurs  ou des ballonnements : fruits, produits laitiers, légumes secs et bien d’autre. A chacun de connaître les aliments auxquels il est plus sensible. Les antibiotiques et les anti-inflammatoires peuvent aussi causer un syndrome de l’intestin irritable.

Comment solutionner le syndrome de l’intestin irritable ?

Une réduction du stress quotidien, aussi bien à la maison qu’au bureau est recommandée, même si ce n’est pas toujours évident. Pour prévenir la constipation, lorsque le besoin d’évacuer se fait sentir, il ne faut jamais remettre à plus tard. Et il est même important de déterminer un moment spécifique et quotidien pour aller aux toilettes, de préférence le matin au lever. Pour la diarrhée, mieux vaut éliminer les pâtes, les légumineuses, les farines ainsi que les boissons gazeuses, entre autres. Autant que possible, bannir épices et sucreries de son alimentation, tout comme éviter alcool et tabac pour une meilleure santé.

Check Also

Comment choisir son simulateur d’aube ?

On est souvent en retard parce qu’on s’est réveillé un peu trop tard. On ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *